25 septembre 2008 Anne Hathaway ou la simplicité chicissime

.


.
L'invité d'aujourd'hui est une fille tip top. Une fille chic, une fille élégante, mais à la fois simple, une fille qui semble sincère, et profondément bien. Bref, une fille parfaite. Et pourtant, tout n'avait pas si bien commencé ... En effet, la première fois que je l'ai découvert (comme la plupart d'entre vous je présume), c'était dans le Devil wears Prada. Et j'ai vue ce film bien, bien en retard, car à l'époque de sa sortie, j'étais quelque part en Europe centrale. Plus précisément en Pologne, à visiter la jolie capitale et aussi les villes balnéaires du nord. Mais je vous en parlerai plus longuement un week-end, dans un post spécialement dédié aux voyages.
.
Et ça me tentait très moyennement d'aller voir un film en vo. avec la lecture de la traduction polonaise. Et non, vous ne rêvez pas. Alors qu'en France nous connaissons essentiellement des films avec doublages (c'est quand les acteurs américains parlent français à l'écran), en Pologne, pendant que vous entendez à moitié de l'anglais en fond sonore, une voix masculine monocorde lit la traduction. Je vous laisse imaginer. Une fois vue ce que ça donnait à la télé ... pas folle de payer et d'aller au ciné pour ne rien y comprendre au film ! Ah, d'ailleurs, à ce propos, j'ai questionné mes amis polonais, et il s'avère, que malgré la pression de la jeune population qui apprend des langues, voyage, fait des études ou travaille à l'étranger (et ce dans les pays anglo-saxons souvent) et revendique des films en vo. sous-titrés polonais, les distributeurs de films et les chaînes télévisées ne veulent pas s'y mettre. La raison étant qu'un pourcentage important de la population ayant plus de la quarantaine, et aussi les personnes âgées, ne parlent pas anglais du tout, d'un; ne savent pour certains pas lire très bien, de deux; et enfin, le doubling classique coûte trop cher. Donc en attendant qu'ils se décident, moi je ne suis pas allée voir LE film en question, tant attendu.
.
Et d'ailleurs, pas attendu d'un point de vue qualité, car je me doutais légèrement que ça n'allait pas être un grand film, mais c'était plutôt pour voir à quoi pouvait ressembler le résultat, vue la folie autour du livre duquel il a été inspiré. Et que bien évidemment, je n'ai pas lu. Ah, ça c'est un autre truc que je développerai une autre fois, mais je ne lis JAMAIS les livres à succès, dont tout le monde parle, les livres dont les films s'inspirent, bref, les livres que tout le monde lit ! Je trouve ça profondément ennuyant, qui plus est, quand il y a un film pour raconter le tout en deux heures ! Comme ça, je peux rester éveillée en société, et lire tranquillement les livres que j'aime vraiment. Inutile d'ajouter (qu'est-ce que j'aime employer ces mots, et contrairement à ce qu'ils signifient, je me prépare bien d'ajouter quelque chose qui à mes yeux ne semble pas si inutile que ça) que je n'ai pas lu un seul des tant acclamés Harry Potters and co ...
.
Donc, je reviens à la fille parfaite, après ce long situage en contexte. Enfin, au film. Donc, le film a été loué et regardé bien au chaud l'hiver suivant sa sortie. Au début, je n'accrochais pas du tout avec la fille. Je trouvais qu'elle avait un visage commun, mais en même temps une beauté atypique, non-hollywoodienne telle l'incarne Scarlett Johansson. Elle ne ressemblait pas non plus à la girl next door dont pourtant ce rôle transpirait. Elle n'avait pas non plus une bonne bouille à la Sienna Miller. Déroutée au début, je me suis laissée porter par son évolution dans le film, et j'ai finie par la trouver touchante. Elle incarne cette bonté un peu à l'ancienne, presque catholique, avec une vraie simplicité et une sincérité. Et ce même quand elle troque ses haillons pour des robes signées et des talons. Bref, cette fille elle nous ressemble.
.
Et on en était restées là toutes les deux. Ce jusqu'à deux trois weekends. Décidées de bien nous faire peur, avec une copine, nous nous aventurons voir Miroirs. Courageuses, mais pas téméraires, nous sortons top chrono montre en main, dix minutes après le générique. Après quelques minutes de réflexion intense, nous voilà parties pour le Max la menace car ça a l'air marrant. Notre entrée en salle passe presqu'inaperçue, et le film a l'air d'avoir déjà bien commencé. Qu'importe, nous sommes courageuses, nous nous accrochons et nous voilà embarquées en Russie, Roumanie, LA ... Et la belle brune est là. Avec un compagnon de fortune très touchant. Finalement, nous sortons très contentes d'avoir passé un aussi bon moment. Certes, le film ne sera pas qualifié de grand film, mais si vous voulez rire et vous détendre, alors allez le voir.
.
Quant à son actrice principale, elle illumine le film, sure d'elle et touchante à la fois. Cela dit, je pense que ce rôle ne met pas en lumière l'étendue de ses talents, mais je pense aussi que plus d'un s'en est déjà rendu compte. Si les acteurs étaient côtés en bourse, je miserai sur elle ! (quoi que j'attendrai un peu de voir évoluer les finances américaines). Ainsi, la belle brune s'est vue attribuer l'honneur de représenter un parfum, d'une marque phare. Je ne développerai pas plus sur le parfum en question, car je trouve le concept médiocre; une femme, une ville, un parfum; autant dire qu'on a vu mieux. Par contre, un bon point étant la couleur rouge du flacon, qui sied parfaitement à la brune et à sa peau laiteuse.
.
Donc en résumé, une actrice qui commence doucement, mais sûrement à se faire sa place dans la jungle hollywoodienne. Avec un peu de chance elle se verra proposer d'autres types de rôles aux côtés de réalisateurs talentueux, ce qui nous la fera découvrir sous un jour nouveau.
.
Je suis aussi complètement conquise niveau style, et ce surtout avec les petits trenchs/coats - bottes, qu'elle porte à merveille.
.
Le mot de la fin ? She simply rocks !
.

Crédit photo: www.imdb.com/

7 Comments:

mamzellescarlett said...

Dis-donc t'es carrément conquise !
Moi je dis : les bottes, ok et le trench aussi;
La fille en revanche, je la connais pas mais avec le physique qu'elle a, c'est qu'une question de temps...

Laurie said...

J adore la fille.
Si je pouvais avoir sa classe surtout dans le diable s'habille en prada quand elle est appuyée contre la voiture...

Olivia ( à Paris) said...

Elle est assez parfaite et c'est assez enervant!!:))

Johanna said...

C'est drôle parce que je regardais la série photos que la demoiselle a faite pour le Vogue de ce mois-ci et je louais la beauté de cette fille. Elle est tellement loin des bimbos dont on nous abreuve ces deniers temps. Elle est tout siplement délicieuse et élégante. En cela, elle me rappelle Audrey Hepburn.

Tend and Co said...

- mamzellescarlett : oh, elle est connue, elle commence à avoir sa place, je suis sure que tu as du la voir dans un film !! Sinon, tu pourras toujours l'admirer sur les encarts publicitaires de Lancôme !

- laurie : oui, en effet, elle a cette classe naturelle ... ce qui devient très rare de nos jours !

- olivia : oui, mais j'aime à me dire qu'elle est un peu comme nous. Je me sens défintivement plus proche d'elle que de Britney ...

- johanna : en fait, j'avais préparé 5-6 photos, et j'ai eu beaucoup de mal à choisir lesquelles publier. Elle a vraiment une de ces classes ...

mirage2g said...

I love her! =) Re: your comment about ladybirds, sad but true, they are getting less nowadays...have a nice weekend!

wilbau said...

Nice and charming. What else can I say? I like your combinations of text & photos. Wish you well. Thanks for commenting at 'wilbau'.




Copyright (C) 2009 Tendances and Co. • Blog design by Splendid Sparrow