17 janvier 2009 Silence, on tue

.
.

- Trois semaines que les attaques ont commencé, que des centaines de personnes, dont des innocents enfants, adolescents, femmes et hommes meurent, et le monde se tait.
.
- On condamne pas ci, par là, ou pas d'ailleurs, mais rien de concret n'est fait.
.
- Silence, on meurt, on a faim, froid, pendant que d'autres, bien au chaud, récitent des poèmes de Guy Môquet ...
.
Crédit photo: www.gettyimages.com/

7 Comments:

Carlota said...

cette guerre est révoltante c'est clair...

Mel said...

Joli article. Court mais percutant. On comprend tout de suite de quoi tu parles.
C'est vrai qu'il faut penser à eux alors que nous, on est bien au chaud, un dimanche après-midi, à lire des blogs. Pas de problèmes, on est insouciant, on se repose.Ayons donc une pensée pr eux qui ont une vie moins légère que la notre...

Mel

Olivia (à Paris!) said...

Tu as bien raison!
Je disais à mon mari hier qu'en une journée, j'ai ingeré des images d'une violence inouie, de combat, de morts, de violence, et que j'avais du mal, j'imagine eux..enfin on, je ne peux pas imaginer.
Là on en est à un stade, à mon avis, où savoir qui a tort qui a raison, on s'en moque, on parle d'humains, d'amour, de dechirure, de guerre, il faut que ça s'arrête..

Johanna said...

Je ne sais pas si tu as vu jeudi soir le reportage d'Envoyé Spécial mais il illustre bien ton billet...

Tendances and co said...

- Johanna: non, pas vue l'Envoyé Spécial, pas de France 2 à Londres :), mais merci tout de même, je vais me renseigner.

fan said...

Tes mots sont superbement illustrés, un contraste saisissant!

Mersiha said...

Poignant ! J'en ai la chair de poule. Merci de penser à eux.




Copyright (C) 2009 Tendances and Co. • Blog design by Splendid Sparrow