16 septembre 2008 Nous le valons bien ... enfin ?

.

Vous connaissez toutes les slogan Parce que Vous le valez bien ? Vous me direz, bien sûr ! Je le connais aussi, tout comme vous, mais je trouvais jusqu'ici que c'est surtout Mila Jovovic, Linda Evangelista et Andy MacDowell qui le valaient bien ...
.
Bah, sachez que la marque a quelque peu changé son discours, très récemment ! Bien sûr, on verra toujours des jolies trombines de mannequins et d'actrices, mais de "vraie" femmes, anonymes font l'apparition dans leurs publicités.
.
A savoir, tout d'abord, la première que j'ai repérée, une pub magazine, dans le dernier numéro de Marie-Claire (674, Octobre 08). C'est une publicité pour la coloration Excellence crème. La pub standard, classique avec Andy MacDowell, est suivie sur la page d'après par la même pub, sauf que cette fois, c'est Maria Furtwängler, médecin et actrice, 2 enfants qui prend la pose. Bon, ce n'est pas complètement une anonyme, me direz vous, c'est marqué qu'elle est actrice. Vous la connaissez vous, Marie Furtwängler ? Bon, c'est bien ce que je pensais ... (c'est peut être même un tord de ne pas la connaître, mais c'est pas le point ici).
.
Ensuite, la deuxième publicité dans le même esprit, je l'ai vue récemment à la télé (en fait, elle est peut être sortie depuis quelques semaines, mais je regarde très peu la télé, un tord peut être là aussi). La publicité en question est pour les produits anti-âge de la gamme Collagène. Elle commence par le visuel d'une dame d'une bonne quarantaine d'année, et la voix off explique Avec le temps le collagène de la peau se dégrade, le visage se creuse, les rides se forment, cela vous vieillit ... A ce moment, Linda entre en scène et commençant par Si comme moi ... présente la crème anti-âge en question.
.
Et je dois vous avouer que j'aime bien. Bon, c'est peut être un peu gros, sans doute parce que je ne me sens pas (encore) concernée par les produits anti-âge, mais je trouve que la publicité a le mérite d'être innovante. Elle se rapproche des gens qui sont de l'autre côté de l'écran, en prenant davantage forme humaine; parce que finalement, c'est bien à eux qu'elle est destinée et c'est bien à eux d'acheter ensuite le produit, si convaincus.
.
Et je pousserai la chose encore plus loin, en disant qu'après l'ère des stars glacées, lointaines, dont le sourire n'effleurait jamais les lèvres, il y a eu l'ère de la star qui devenait plus accessible, qui faisait toujours autant rêver, mais qui descendait un peu de son pied d'estal. Aujourd'hui, les grandes marques mettent la femme ordinaire à côté de la star, ce qui est extrêmement flatteur pour les anonymes que nous sommes, mais du même coup fait perdre à la star un peu de sa magie. Je me demande juste ce que ça pourra donner, à terme.
.
Nous assistons donc à un vrai petit changement dans le monde de la publicité et des égéries, une mini-révolution de la sorte. Qu'en pensez vous ?
.
.
_____________________________

.
.
You all know like me the famous advertising slogan Because You are worth it ! Well, of course, you'll tell me ! I have just noted recently, with the new adds, how much this sentence became true. The sum up of those two adds is on the fabulous collage just below I realised for you. The first one is about a coloration product, and in my last Marie-Clair magazine, Andy MacDowell and a complete anonymous woman were presenting it. The second one is a recent tv add, where during an anonymous middle-age woman firstly appears, the voice-off tells that with age the skin collagen reduces and the wrinkles appear. Then, Linda enters and explains why and how the new L'Oréal cream can help out.
.
I have to say I really like the new concept of those adds, since they reduce the gap between the star and the "normal" person, and seem to be a kind of mini revolution regarding the place of spokespersons and more generally, for the beauty adds.
.


.
EDIT:
.
Après réflexion et recherche plus poussées, je crois que ce genre de pub a été lancé qu'en France et en Allemagne pour le moment, les plus gros marchés Européens de la marque. La pub Collagène semble seulement disponible en français et en allemand, et pour la pub magazine, c'est pareil (en même temps Maria Furtwängler sonne très allemand). Je pense que c'est une sorte de test, pour voir comment les consommateurs réagissent, et si résultats positifs, il y a de fortes chances que ça soit élargie aux autres marchés. Il faut dire que la dame de la pub télé est très bien choisie: la publicité pourra ainsi passer sans problème dans tous les pays Européens, aux deux Amériques, dans certains pays de l'Afrique du Nord, Pays du Golfe et peut être même en Chine. Qu'en pensez vous ? (à part de vous sentir comme un cobaye tout d'un coup)

.
.

4 Comments:

Elisabeth said...

Les pubs qui affichent des femmes que l'on croise dans la rue me parlent d'avantage ! Par exemple, j'adore les pubs Dove ou on voit des femmes des vraies. Elles ont des imperfections mais je trouve que ça ne les rend que plus belles car elles s'assument sans complexe et nous renvoient une meilleure image de nous.

Alerte à Liège/Sophie said...

Moi, je suis pour tout ce qui donne une image de la femme plus réaliste et moins complexantes! ;)

Tania said...

Dove a effectivement utilisé l'image de la femme imparfaite et réaliste bien avant L'Oréal et c'est un procédé qui n'est pas si innovant. D'ailleurs, différentes études montrent qu'il ne fonctionne pas pour tous les produits. Justement pour la raison que tu évoques : la consommatrice a besoin/envie de rêver...
Et puis pour ce qui est de "l'inconnue", cela n'empêche pas qu'elle est belle de base et retouchée comme toutes les images... Donc très peu réaliste finalement.
Et pour ce qui est de mon avis personnel : j'aime les très belles femmes sur une affiche, j'aime voir une star, surtout si je l'apprécie !

Tend and Co said...

- Elisabeth - Sophie - oui, en effet, je pense aussi que beaucoup de marques ont compris que la femme avait besoin de s'identifier dans la publicité, pour être séduite et acheter le produit.

- Tania - Merci pour ton avis, et je suis d'accord avec toi sur certains points.
Ce n'est, en effet, pas la première fois qu'une inconnue prend place dans une publicité adressée aux femmes, et comme tu le soulignes à juste titre, Dove l'a déjà fait. Cela étant, ce que j'ai voulu exprimer le plus dans cet article, c'est que c'est très nouveau pour L'Oréal Paris d'utiliser une inconnue dans l'une de ses publicités et qui plus est, de la mettre à coté de la star. Ceci est d'autant plus surprenant, car L'Oréal Paris a toujours été positionné comme le luxe accessible et a toujours communiqué à travers les stars. Donc introduire une inconnue dans ses campagnes publicitaires est fondamentalement nouveau pour la marque.




Copyright (C) 2009 Tendances and Co. • Blog design by Splendid Sparrow